Au point de vue géographique, la Venoge est une rivière du canton de Vaud qui prend sa source au pied du Jura pour s’écouler sur un peu plus de 40 kilomètres jusqu’au Lac Léman, mais pour les vaudois son nom évoque surtout un poème du grand auteur-compositeur-interprète Jean Villard, dit Gilles.

 La source principale, dans le village de l’Isle, est une émergence vauclusienne appelée « Source de la Venoge » ou « Le Chaudron« . C’est un puits noyé qui était autrefois obstrué, mais entre 1970 et 1974, une quarantaine de sorties de désobstructions ont permis d’atteindre la profondeur de -12m où il ne subsiste qu’une fissure impénétrable.

La Source de la Venoge à l'étiage

La Source de la Venoge à l’étiage

La Source de la Venoge en crue avec le torrent provenant du Puits de la Venoge

La Source de la Venoge en crue avec le torrent provenant du Puits de la Venoge

 A 570m au nord-est et environ 45m plus haut, on trouve par ailleurs une cavité se terminant à -29m par un siphon au départ très étroit mais qui semble-t-il se prolonge par une salle noyée : c’est le « Puits de la Venoge« . Lors des grosses crues, ce dernier sert de trop plein à la source principale et l’eau qui remonte dans la cavité déborde en donnant naissance à un torrent impétueux. Ce torrent s’écoule ensuite jusqu’au bassin extérieur de la source en venant grossir la rivière de surface.

Puits de la Venoge en crue

Puits de la Venoge en crue

 Si les différents traçages effectués ont permis de délimiter le bassin versant qui s’étend de part et d’autre du col du Mollendruz, les cavités qui ont été inventoriées jusqu’à à ce jour sont par contre de faible importance et ne laisse aucun espoir de progression en profondeur.

 Le but de ce projet est donc de pomper le siphon du « Puits de la Venoge » en espérant trouver un amont pénétrable donnant accès à un éventuel collecteur.

 Les différentes phases de ce projet sont :

 1) Obtention des autorisations (canton, commune, propriétaires des terrains)

 2) Définir et acheter le matériel nécessaire (tableau, câbles, pompe, tuyaux, etc.)

 3) Installation du matériel

 4) Effectuer le pompage

5) Démontage du matériel de pompage

 Phases 1 -2 – 3

Participants : Evelyne, Mario, Patrick, Benoît, Marc et Jacques

Tirage du câble d'alimentation jusqu'au tableau principal

Tirage du câble d’alimentation jusqu’au tableau principal

Installation du tableau principal pour le pompage

Installation du tableau principal pour le pompage

 Quant à la phase 4, elle dépend essentiellement de la météo car selon nos calculs il faut pouvoir disposer d’au moins dix jours de beau temps pour avoir une chance de succès. Le début de l’année 2013 ayant été catastrophique (longue fonte des neiges et pluies incessantes), on espère maintenant qu’un créneau favorable va se présenter pendant la deuxième partie de l’année !

Phases 3 – 4

Au mois d’août 2013, la météo étant au beau fixe depuis deux semaines, les conditions sont cette fois assez bonnes pour tenter pompage.

21 août : Evelyne, Mario, Alexander, Hervé, Jean-Daniel, Philippe, Patrick, Marc et Jack
En soirée, installation de la pompe et tirage de son câble jusqu’au tableau extérieur, puits installation des tuyaux. A l’extérieur, les tuyaux arrivent dans un gros bidon avec une poire pour couper l’alimentation de la pompe si l’eau ne sort plus. Début du pompage à 22h30 avec un débit estimé à 5-6 m3/h.

Préparation du matériel pour le pompage

Préparation du matériel pour le pompage

Tirage du câble de la pompe dans le puits avant le siphon

Tirage du câble de la pompe dans le puits avant le siphon

La nuit est tombée lorsque nous pouvons enfin installer les tuyaux

La nuit est tombée lorsque nous pouvons enfin installer les tuyaux

Le pompage du siphon commence

Le pompage du siphon commence

22 août : : Evelyne, Mario, Alexander, Hervé, Jean-Daniel et Jack
Contrôle du pompage. Le niveau n’a quasiment pas baissé et en plus une partie (environ 1/4) de l’eau pompée et rejetée à l’extérieur après le barrage en pierre disparaît dans une fissure pour revenir dans le puits !!! Un tuyau est donc ajouté pour rejeter l’eau une vingtaine de mètres en aval. Ce système est cette fois ok.

Dans le méandre avant le puits

Dans le méandre avant le puits

Dans le siphon l'eau est trouble

Dans le siphon l’eau est trouble

Déplacement des tuyaux et du seau dans le lit de la rivière

Déplacement des tuyaux et du seau dans le lit de la rivière

24 août : Hervé, Maurice, Vivien, Patrick, Marc et Jack
Nouveau contrôle et cette fois encore le niveau n’a pratiquement pas baissé (seulement environ 3cm). Il doit vraiment y avoir un volume monstrueux dans ce siphon ou alors il est alimenté !?!?
Maurice en profite donc pour faire une reconnaissance en plongée avec un bi 2 x 7 litres. L’étroiture située vers 6m de profondeur dans le siphon n’a pas l’air aussi méchante que prévue. L’équipe doit ensuite ressortir prématurément car un orage et de fortes pluies s’abattent sur la région.

Portage des bouteilles

Portage des bouteilles

Maurice se prépare pour la plongée

Maurice se prépare pour la plongée

Maurice se prépare pour la plongée

Départ du plongeur dans le siphon

Départ du plongeur dans le siphon

Sortie de la cavité après la plongée

L'équipe après la plongée de Maurice

L’équipe après la plongée de Maurice

 Le 27 août, le niveau du siphon a baissé de seulement 5 centimètres !! Une nouvelle plongée est programmée.

Le week-end suivant, Maurice fait une deuxième plongée mais sans pouvoir passer l’étroiture … il a néanmoins pu tourné un petit film où on voit que derrière ce court rétrécissement il y a une énorme salle noyée (avec ses puissantes lampes de plongée il n’a pas pu éclairer la paroi d’en face !).

Phase 5 

7 septembre : Participants : Sabine, Nicoleta, Eric, PierreB, Hervé, Marc et Jack

Après une nouvelle semaine de pompage, le niveau n’a malheureusement toujours pratiquement pas baissé !

Comme une dégradation de la météo est annoncée, nous prenons alors la pénible décision de désinstaller le système de pompage afin de pouvoir sauver la pompe et le matériel (câbles et tuyaux) qui ne résisterait pas à une crue.

Un duo féminin de choc

Un duo féminin de choc

La pompe est enfin remontée

La pompe est enfin remontée

L'équipe après le démontage du système de pompage

L’équipe après le démontage du système de pompage

Après la désinstallation du matériel, la journée se terminera en allant laver les tuyaux à la source avant de faire un voyage pour les entreposer à la grange de Maurice afin de les faire sécher. Quant à la pompe et son câble, c’est Marc qui s’en occupera, merci …

Après avoir ressorti le matériel, on nettoye les tuyaux à la source

Après avoir ressorti le matériel, on nettoye les tuyaux à la source

Pour l’année 2013, cette opération de pompage est terminée.

Les personnes qui ont participé aux travaux sont : Evelyne, Mario, Benoît, Philippe, Marc, Patrick, Maurice, Hervé, Alexander, Jean-Daniel, Vivien, Sabine, Eric, Nicoleta, PierreB et Jack, soit 16 personnes.

Textes et photos : Jack

Puits de la Venoge - Jack